QUARTIER ETOUVIE, AMIENS
RÉHABILITATION DU QUARTIER ETOUVIE, ETUDE DE DÉFINITION VILLE RENOUVELÉ
Plan masse

DÉFORMER LA STRUCTURE URBAINE PAR LES DÉPLACEMENTS QUOTIDIENS LOCAUX

En périphérie d’Amiens et construit entre 1950 et 1980, ce grand ensemble réunit 9000 personnes au bord de la Somme. Une population homogène est installée en retrait de la ville. La volonté de la Ville d’Amiens est de s’interroger sur une mutation globale du secteur afin de planifier les aménagements prévus et à définir.

A l’échelle de la Métropole, le projet ouvre le quartier sur la vallée de la Somme et à l’échelle du faubourg, l’organisation de la voirie supprime les impasses. A l’échelle du bâti, les typologies de logements sont diversifiées ainsi que les rez-de-chaussée. Ces transformations transversales visent à développer de nouvelles pratiques au quotidien, en maintenant la population actuelle.

Les espaces communs et les espaces publics sont qualifiés en réorganisant les équipements et services locaux et en distinguant les parcours entre les habitations et les équipements. Par une stratégie d’intervention touchant les polarités, le système viaire, les éléments de qualité existants et une diversification de l’occupation du sol, un phasage de mise en oeuvre est proposé. Ce projet global permet d’envisager une évolution qui s’appuie sur la restructuration des déplacements quotidiens entre les différentes polarités existantes et projetées, dans la perspective de nouvelles ouvertures territoriales.

Les interventions portent sur les espaces de circulations (nouveaux maillages), les espaces plantés (espaces de récréation et accompagnement), les services (offre complète et quotidienne), les équipements publics (écoles), la gestion de l’automobile (stationnements) et les loisirs (sports et associations).

Existant
Phasage
Typologie de logement
Principes de transformation
Lieu Amiens (80)
Surface 84 ha
Programme Réhabilitation d’un grand ensemble de 9000 habitants
Maître d’ouvrage Amiens Métropole, Ville d’Amiens
Type mission Étude de définition - second
Rôle/Mission Mandataire
Coût travaux Estimation 25 millions euros
Année 2003
Équipe avec TN+ (paysagiste) et OGI (BET vrd, économiste)