RENCONTRES ET TESTS POUR PROGRAMMER LA PETITE CEINTURE DE PARIS 12E
Plateau polyvalent, lieu de ressources et parcours multiples Villa du bel air


PARTAGER LES TRONÇONS ET LES EMPLOIS DU TEMPS ENTRE LES PARISIENS, LA FAUNE, LA FLORE ET LES RIVERAINS

Cette mission s’inscrit dans la perspective de l’ouverture de la petite ceinture de Paris. Avec une équipe de concepteurs et de constructeurs, il s’agit d’acceuillir des habitants pour conforter, imaginer et tester des pratiques sur cet espace fragile et sauvage au milieu de la Métropole parisienne. Sur un tronçon dans le 12e arrondissement, à l’endroit précis où le niveau de la ville et celui de l’ancienne infrastructure ferroviaire se croisent, les portes sont ouvertes. En contact avec les acteurs locaux, les voisins, les élus et les passants, et en se basant sur une expertise urbaine, architecturale et paysagère, des tests sont proposés avec les habitants pour envisager de nouvelles pratiques et mesurer les aménagements possibles.

Les pratiques humaines

Des rendez-vous hebdomadaire entre juillet et novembre 2016 ont été organisés en testant les conditions d’accès à la petite ceinture, sans perdre ses qualités reconnues, et pour développer de nouvelles pratiques, tout en permettant une réversibilité des aménagements. A l’issue de cette démarche de programmation participative, un cahier des charges pour intervenir et entretenir a été produit pour la ville de Paris.

Une plateforme sur rail, des escaliers-banc, des sols fertiles, des séances zen, des débats, des parcours accessibilité, des points lumineux, ou encore des visites découvertes et des fêtes ont été organisées pour activer le site. Tout en accueillant de nouveaux usagers, il a semblé nécessaire de ne pas empêcher les visites et de ne pas détruire l’ambiance actuelle. Finalement les propositions concernent surtout le fonctionnement, l’emploi du temps et les usages, en incluant aussi les inconforts du site. Il est nécessaire d’intervenir, mais pas partout, ni tout le temps. L’attractivité dépaysante de la petite ceinture est à maintenir.






Si tout le monde doit pouvoir accéder sur la petite ceinture, ce n’est peut être pas toutes les nuits et les parcours urbains peuvent se dinstinguer en empruntant des tronçons partiels pour être relier à certaines pôlarités parisiennes (Vincennes, parc, places, métro). Des parties peuvent rester sanctuarisées et d’autres pour faire des évènementiels. Pour cela, la qualité des sols est variable avec de la terre pour les randonnées ou des parties lisses et lentes pour les personnes à mobilité réduites.
Sur l’ensemble du 12ème, les tronçons seront différents avec toujours une continuité visuelle avec les rails, mais des accès, des sols et des heures d’ouvertures variables.

PNG - 622.1 ko
Les parcours parisiens à travers la petite ceinture

Les thématiques identifiées sur ce tronçon de la petite ceinture sont des principes récurrents et pertinents à l’échelle de Paris :
- du plateau polyvalent avec des pratiques variables selon les temporalités
- des parcours multiples connectés à la ville selon les envies et les besoins des parisiens
- d’un lieu de ressources locales avec la mise en place de sols fertiles, la récupération des matériaux produits à proximité et la présence végétale.



LieuParis 12e Villa Bel air
Surface1,5 kml
ProgrammeAccessibilité et aménagement
Maître d’ouvrageVille de Paris, DEVE et secrétariat général
Type missionétude action
Rôle/Missionmandataire
Coût des travaux-
Année2016
Équipeavec YA+K (architectes constructeurs), MaDe (paysagistes constructeurs), What Time is it (anthropologues)