PORTE DES POISSONNIERS, PARIS
Schéma urbain et paysager

Poissonniers from ap5 on Vimeo.

AÉRER LA CEINTURE DE PARIS ET ARTICULER LES ÉCHELLES TERRITORIALES

La limite nord de Paris est formée par une longue séquence rectiligne de la ceinture entre la porte Pouchet, à l’ouest et la porte des Poissonniers, à l’est. Dans le cadre des grands projets de renouvellement urbain, la ville de Paris lance une réflexion urbaine par porte auprès de différentes équipes d’architectes. La porte des Poissonniers située à l’écart des grands axes traversants comprend d’importantes emprises mono-fonctionnelles dont un terrain militaire et un des derniers grands sites industriels de Paris avec les installations de la RATP. La relation avec Saint Ouen, le traitement des tours d’habitations au bord du boulevard périphérique et le développement des équipements et de l’habitat sont les principales attentes initiales.

L’approche proposée consiste à articuler l’échelle métropolitaine des axes du boulevard des Maréchaux et du boulevard périphérique à l’échelle locale du mail et de l’axe de la rue des Poissonniers. L’organisation par défaut, issue des aménagements modernes, est modifiée pour permettre des parcours continus, des proximités programmatiques composées et une diversité des espaces habités.

JPEG - 765.5 ko
Nouvelle urbanisation de la ceinture parisienne

La tour d’habitations à quelques mètres des voies du boulevard périphérique ne peut plus contenir de logements, mais elle fait partie d’un ensemble urbain remarquable dessiné par Raymond Lopez qui demande une nouvelle programmation globale, avant d’être détruite. De l’activité locale peut être implantée dans ce quartier en cours de développement avec de nouveaux programmes de logements. Les logements de la Tour sont déplacés à proximité, sur le terrain militaire, avec une typologie aérée et en écho avec les bâtiments limitrophes de la ceinture. L’implantation des bâtiments compose des ouvertures visuelles depuis les axes et protège les habitations des nuisances sonores du site.

Le secteur est très contraint par les infrastructures de transport. Nous proposons de faire une nouvelle voie qui traverse le boulevard des Maréchaux et divise en deux la grande emprise de la RATP, dans l’axe de la rue de Clignancourt. Celle-ci rend accessible le mail, mis en valeur.

Ce quartier résidentiel le long des voies ferrées de la gare du Nord va connaître de nouvelles évolutions avec la desserte en transports en commun, vecteur de requalification de l’espace public. Le caractère résidentiel de l’axe de la rue des Poissonniers sera renforcé par l’ouverture des grandes emprises foncières et le dessin des espaces publics.

JPEG - 67.7 ko
recomposition des densités et des reliefs
JPEG - 17.5 ko
Hypothèse du nouveau profil du Boulevard Ney
JPEG - 223.7 ko
Mutation de la tour d’habitation selon les proximités (vues, nuisances, programmes)
JPEG - 105 ko
Aménagement des espaces publics
JPEG - 185.2 ko
JPEG - 267.1 ko
LieuParis (75)
Surface30 ha
ProgrammeSchéma directeur d’urbanisme
Maître d’ouvrageMairie de Paris, direction de l’Urbanisme
TypeÉtude urbaine pré-opérationelle
Rôle/MissionMandataire
Année2005
Équipeavec TN+ (paysagiste) et Alphaville (programmiste)
GIF - 9.6 ko