CLAIRIÈRE URBAINE
Construire la trace des danseurs

A partir des mouvements dessinés par la chorégraphie, une construction de lignes se met en place dans l’espace. La scène est constituée par un espace public dans lequel est installé une structure légère de cordes. Le mouvement des danseurs au fur et à mesure de l’intervention apparait avec la trace des cordes. Après le passage des danseurs, il reste un dessin des trajectoires emmêlées comme un souvenir qui marquera la mémoire du lieu de la représentation. Ces mouvements construisent une autre vision de ce site urbain et invite à l’imagination.

Retouramont 2010